Virginie Bernhard

Professionnelle dans le dressage et la rééducation des chevaux depuis plus de 15 ans (mes premières expériences dans ce domaine remontent au début des années 90, en Arizona, avec le dressage de Quarter Horses de Paint-Horses et de Mustangs), d’abord cavalière en dressage classique, puis en saut d’obstacles, je me suis perfectionnée par la suite en équitation western.

Dès 1997, je quitte mon travail de designer en montres chez Jörg Hyseck Styling, me consacrant désormais entièrement à la formation de chevaux de Reining  mais aussi de Trail et Pleasure – en compagnie de M. Allori un entraîneur de reining italien et Cheyenne – au Manège des Îles à Sion, entrainant les cavaliers en vue de diverses compétitions en Suisse, en Italie et en Allemagne. A cette période, je participe aussi à une formation en Italie en vue de devenir juge NRHA.

En 1999, j’ouvre en Suisse, à La Sarraz, mes propres écuries, les «Winchikala Stables», où je commence à me spécialiser dans le débourrage et les chevaux difficiles. Un peu plus de 350 chevaux passeront entre mes mains.

Au cours de ces mêmes années (1998 – 2000), je séjourne à plusieurs reprises pendant de nombreux mois auprès de la tribu des Cheyennes du Nord à Lame Deer dans leur réserve du Montana pour y dresser des Mustangs et des chevaux «cheyennes» (mélanges de Quarter-Horses de Mustangs et de pur sangs) Je suis initiée aux méthodes ancestrales de ces cavaliers émérites, sous la houlette du chef et «medecine-man» respecté Johnny Russel. J’y apprendrai ce qu’est réellement «un cheval».

Entre-temps, les «Winchikala Stables» se sont développés en un centre équestre important, offrant un encadrement professionnel à de nombreux élèves. J’aspire a y créer un environnement où les cavaliers sont encadrés et guidés dans le dressage, sans violence et avec respect, de leurs chevaux. Mon concept de « réflexion équestre » a pour but de répondre au mieux aux besoins naturels des équidés. L’enseignement est donné le plus souvent à cru et sans embouchure. A travers mes cours de voltige, de travail au sol, de stretching et massages (avec la précieuse collaboration de Jean-Michel Boudard, Osthéopate équin) La relation cheval – humain devient primordiale, bien avant une quelconque performance.

J’y travaille un grand nombre de chevaux traumatisés ou devenu difficiles et forme leurs propriétaires pour un nouveau départ dans une meilleure compréhension mutuelle. A côté de cela, je poursuis mes nombreux voyages dans l’Ouest américain.

« Winchikala Stables » recueille aussi un grand nombre de chevaux souffrants de maltraitances où destinés à une triste fin et leur offre un nouveau foyer, collaborant activement en ce domaine avec le Refuge de Darwin à Genève, une association de défense du cheval.

Tout au long de ma démarche, ce sont les chevaux qui sont mes frères et mes maîtres, me guidant progressivement dans le développement de ma propre méthode, «The Four Ways», un concept basé sur mes expériences personnelles et des principes amérindiens, le tout fondé sur le respect et la connaissance du cheval.

Au cours de ces années j’ai également été amenée à travailler avec des cavaliers réputés tels que Jean-François Pignon, Monthy Roberts, Etienne Regnier, Bartabas ou encore Markus Fuchs.

Durant toutes ces années j’ai aussi touché au monde du spectacle !
Après les démonstrations au Comptoir Suisse, lors des Pow-Wow de rencontres amérindiennes de Lausanne ou de Festicheval en Valais. Je participe à l’organisation du spectacle équestre «Le Pardon» avec Jean François Pignon à l’IENA d’Avenche en Suisse. Puis à l’organisation et la présentation de l’élection de Miss Cavalière et Mister Cavalier 2006, du « Talent Show » ainsi que le spectacle «La Licorne» à L’IENA. En 2007, ce sera le grand spectacle équestre «Le Prince» de Dieter Speidel à la BEA de Berne avec la participation de 12 de mes chevaux.

En 2008 le besoin de liberté se fait à nouveau sentir !
Je ferme le grand manège, ne conservant que mes installations personnelles situées à proximité où je poursuis mes cours, les dressages et débourrages tout en donnant des cours privés dans divers manèges et en me déplaçant en Suisse et à l’étranger pour enseigner aux propriétaires et aux professionnels.

En 2009 je travaille en collaboration avec Benoit Breton (débardeur professionnel) entre autres, sur le développement d’une formation pour meneur en traction animale qui a pour but d’enseigner les bases de  travail en douceur et avec respect du cheval dans ce domaine. Je collabore à travers lui avec la ville de Lausanne pour le retour du cheval de trait en ville.

Mais, je reprends surtout mon bâton de pèlerin, poursuivant ma formation personnelle au cours de voyages et de stages qui me conduisent entre autre en Espagne, aux USA, au Pérou, en Mongolie, en Nouvelle Zélande , en Afrique ou encore en Australie, me confrontant à des cultures différentes, des chevaux de toutes races, de tous niveaux, difficiles ou souffrants de traumatismes divers.

Mon but et d’apprendre encore et toujours pour mieux servir ce formidable animal, le cheval et de trouver… l’équi-libre.

Je vous invite volontiers à suivre désormais ma démarche professionnelle et mon travail à travers mon site….       Esh Pewa.