L’équitation éthologique pas très logique.

L’équitation éthologique pas très logique.

Bien sûr ! Qui a t il de plus naturel pour nos chers équidés, que d’avoir un humain (mal) assis sur ses épines dorsales !

J’entends souvent les « gens » parler de mon travail (ou du leur) en ces termes. J’avoue que cela m’exaspère… Je me bas pourtant depuis toujours contre ce genre de discoure. Il n’y a rien de naturel à travailler un cheval au sol aussi bien que sur son dos, qu’on utilise un mors ou non, cela n’a aucune importance. Tout comme le parage naturel n’existe que dans la nature ! Je ne suis pas éthologue non plus, je m’en suis toujours défendue, pour deux raisons ; la première est que je ne suis pas éthologue ! Même si j’ai très longuement étudié les chevaux sauvages dans leurs milieu naturel, la deuxième, par respect pour les éthologues !

Les mots : naturel et éthologique reviennent à outrance dans notre monde équestre, pourquoi ? Eh bien parce que cela fait vendre, cela séduit nos petites consciences misent en berne pour l’occasion. Histoire d’avoir bonne conscience justement.  Mesdames et Messieurs, si vous voulez pratiquer un « hobby, art, loisir, » naturel avec les chevaux, essayer donc l’observation des chevaux libre en vous faisant tout petit et silencieux.

Maintenant, il suffit de faire un stage de quelques semaines ou quelques mois chez un autre cavalier ou une école spécialisée pour s’autoproclamer « dresseur » « chuchoteur »  « professionnel » ou encore pire « éthologue » !  Et pourquoi pas Robert pendant qu’on y est… ?

C est bien simple, il suffit de soigner le « look » que le publique attend, d’apprendre quelques phrases clés apprises par cœur, de créer un joli site internet, de contacter les médias avide de ce genre d’histoires, vous mélanger le tout, attendez un jour de pluie et ils se mettent à pousser un peu partout comme des champignons !

Ces personnages sont fantastiques, ils deviennent des grands spécialistes en sortant à peine de leurs formations miniatures, la ou il y a de la gêne….Ils n’ont même pas une once de culpabilité à mentir ouvertement sur leur véritable statut :

-       ancienne esthéticienne mais chuchoteuse-éthologue diplômée depuis 2 ans.

-       ancien footballeur mais chuchoteur- éthologue, spécialisé dans les chevaux dangereux et mustangs sauvages depuis 1 ans. (Tremble Robert !)

Mais le chuchoteur, n’est ce pas un vieux bonhomme qui a bien roulé sa bosse, vu des centaines si ce n’est des milliers de chevaux passer entre ses mains, un gars qui s’est fait seul, grâce à ses erreurs et ses expériences personnelles ? Un gars qui a du métier et qui a pris des coups de pieds? Peut on réellement se formater quelques mois dans une école bien huilée et toute proprette située au Montana (comme Robert !?) en apprenant une unique méthode pour s’autoproclamer pro voir éthologue ?

Pour la petite parenthèse c’est quoi l’éthologie ?

Il faut plusieurs années d’études pour devenir éthologue, mais maintenant ce mot est utilisé à outrance et ceci uniquement à but lucratif. Des centaines de formations de 2 à 8 mois fleurissent un peu partout en France surtout. Apparemment, plus besoin de longues années d’Université, super ! On peut avoir très vite un papier officiel afin de rapidement « être » au lieu de prendre le temps d’apprendre et d’accumuler les expériences… de plus les éthologues sont bien trop occupé à étudier le comportement de nombreux animaux sauvages différents dans le but le plus souvent de sauvegarder une espèce en voix de disparition et n’ont du coup pas vraiment le temps ni l’envie de donner des cours ou de plier ces animaux à nos futiles besoins de cavaliers ni d’en faire un business.

Mais si contraindre un cheval par conditionnement psychologique, matériel et dé-sensibilisation est éthologique alors veuillez considérer ce Chapitre comme nul…

N’oublions pas que même les fédérations officielles commencent à y trouver leurs intérêts économiques. Bon, les gens veulent de l’équitation éthologique on va leur en donner, mais avec un papier et un formation qui passera par nous ! Trouvons une bonne usine à chuchoteur, officialisons la, comme ça nous contrôlerons même cette nouvelle branche bien lucrative.

Dernièrement j’ai rencontré une jeune fille qui travaillait des chevaux paré de beau licol « éthologique » en s’autoproclamant chuchoteuse et éthologue fraîchement diplômée par la FFE… sa formation avait duré 1 an en tout et elle devait avoir au moins vu une quinzaine de chevaux dans sa courte carrière. J’ai regardé son diplôme, il était bien écrit éthologue, je m’étrangla avec mon verre de jus de fruit.

Tout cela était vraiment en train d’arriver.

Alors je me dis qu’il fallait que je dise mon avis, que je rétablisse un semblant de vérité si vérité il y a …

Il est très important de commencer par ne pas confondre.

L’éthologie est un métier qui étudie les animaux dans leur milieu naturel. Lorsque nous les mettons ne serait ce que dans un pâturage, avec des clôtures (électriques) ce n’est déjà plus de l’éthologie. Beaucoup de monde utilise ce terme à défaut, afin d’en tirer des bénéfices financiers.

N’oublions pas que du moment que nous les embêtons nous ne faisons plus rien d’éthologique! J’insiste !

Le monde actuel (du cheval entre autre) est une grande machine à faire du pognon… (du business pardon) et trouvera toujours des milliers de jeunes filles qui rêve de devenir dresseuse de chevaux, la machine peux alors dormir tranquille…

Ils se justifient souvent par les mêmes phrases toutes faites «  nous utilisons les connaissances éthologique des chevaux pour les dresser » « ils ont besoin d’un leader et d’un long stick, ils vont là ou les pressions diminues … » !? Mais alors, tout les grands et moins grands écuyers font de l’éthologie depuis plus de 400 ans ?!

Et en quoi une barrière, une corde, une contrainte prolongée, un licol moche et des exercices au sol seraient ils éthologique ?  Et où sont donc les éthologues ? Les vrais ? N’ont ils pas quelque chose à dire à propos de tout cela ? Ont ils un rôle dans toute cette histoire ? Que pensent ils de ces « diplômes » facilement gagné ?

A la fin, nous avons une flopée de jeunes femmes, qui sortent toute fraîches, leur « diplôme de chuchoteuse » officiel en main, de leur école. Prête à être mangée toute crue par ce milieu équestre impitoyable…

Esh Pewa

Virginie Bernhard

18 Responses to “L’équitation éthologique pas très logique.”

  1. Juliette

    Juste un grand MERCI pour cet article !
    Je suis totalement d’accord avec vous !

    Répondre
    • Stéphanie

      Même si je suis d’accord pour tout ce que vous avez écrit, perso je vois quand même un point positif à tout ça : la recherche d’une équitation plus juste envers le cheval. Le chemin est long et semé d’embûches, mais le principal c’est que la machine est en route… Je n’aime pas non plus utiliser le terme “étho” et “naturel” à tout va, je préfère “éthique”, car rien ne remplacera le bon sens ! A chacun de faire ses choix en fonction de ses connaissances…

      Répondre
  2. eloise

    J’aime beaucoup… Je crois néanmoins que le terme galvaudé désormais d’”équitation éthologique” est choisi et utilisé pour différencier des méthodes totalement incompréhensibles pour le cheval d’autres qui sont sensées être plus déchiffrables pour lui ;-)

    Des bons et des mauvais on en croise partout… peut importe de quelle “ecole” on est issu.

    Je continue d’appeler mes licols cordes “licols étho” lol, et mon parage “naturel” même si j’ai tout à fait conscience du non sens que cela représente. Mais cela m’aide à “simplifier”, à différencier un licol de travail d’un licol plat, à différencier un parage étudié et propre à chaque cheval d’un parage de patûre standardisé.

    Je ne fais sans doute pas mieux que d’autres lol, mais je le fais sans prétention aucune ;-)

    Répondre
  3. Elmina

    merci de remettre aussi clairement les choses à leur place.
    Je suis biologiste donc ça m’a toujours énervé qu’on utilise le terme “éthologie” à outrance.
    Si je peux me permettre, il te manque un mot crucial (enfin important quoi ;-) ) dans ton écrit: science. Tu as le droit de le dire! L’éthologie est bien une discipline scientifique.

    Répondre
  4. Virginie Traby

    Tout peut être critiqué c’est tellement plus simple… Les grands maîtres ne critiquent pas, ils enseignent leur savoir : c’est autrement plus utile et constructif…
    Merci à eux et laissons aux autres les commérages … Ça occupe

    Répondre
    • Virginie

      Je suis assez d’accord avec Eloïse et Virginie Tarby.
      J’utilise aussi cette appellation d’équitation éthologique pour me différencier des autres enseignements que l’on peut trouver aujourd’hui sur le marché.
      Je souhaite me différencier de l’apprentissage d’une équitation moderne même si mon apprentissage personnel est très classique et donc vieux de plus de 400 ans.
      Cela étant, dire enseigner “classique ” aujourd’hui ne suffit plus pour attirer la clientèle qui nous intéresse à savoir celle qui souhaite respecter le cheval même si elle l’”utilise” un peu bien entendu.
      Dire que les gens qui utilisent le mot “éthologique” ne sont que de cupides charlatans est peut être une généralisation un peu exagérée et peut, à mon sens, même nuire à certains qui souhaitent juste exprimer leur différence.
      Dans tous les domaines il y a toujours des charlatans et, vu ton influence Virginie, mettre tout le monde publiquement dans le même sac est-il une bonne idée si l’on souhaite que ce monde équestre change?
      Le changement viendra de ces gens là, ceux qui utilisent les mots que tu ne supportes pas.
      Un enseignement est toujours lié à l’enseignant, le fait qu’ils sortent d’une école ne change rien, et qu’ils sortent d’une école d’enseignement “éthologique” est déjà ça de gagné par rapport aux autres.
      Alors mettre les gens en garde et leur conseiller de rester critique, de ne pas croire que quelqu’un est parfait parce qu’il a un diplôme ou parce qu’il se proclame enseignant d’équitation éthologique…ok… mais dire que tous ceux qui en ont un ou qui utilisent cette appellation sont des cons qui veulent juste faire du fric…bof
      Après ,que l’équitation ,le conditionnement subit par le cheval dans son éducation et donc le fait qu’il ai été domestiqué soit “mauvais” pour lui est une question que je me pose tous les jours depuis que je t’ai rencontré et je n’ai toujours pas la réponse exacte à ce jour.

      Répondre
  5. veronique

    Il existe des gens qui comprennent les chevaux et les autres…heureusement chacun à son libre arbitre et peut choisir son école. Il y a une école pour chacun selon le niveau de compréhension où il se trouve. Dans un autre monde qui ne serait pas construit sur l’argent se serait les longueurs d’ondes qui importent…on attire à soi ce que l’ on est soi-même.
    La différence ammène à la reflexion.
    Une approche plus profonde des choses de la vie et de nos amis les chevaux nous aidera à évoluer.
    Bonne journée

    Répondre
  6. Petit Robert

    Mais apprends à écrire, je suis pas Champollion… en deux phrases j’ai abandonné…

    Répondre
    • Fannette

      je vois que je ne suis pas la seule à avoir eu des sueurs en lisant cet article tout de même franchement agressif…
      Il y a ce qu’on dit et la façon dont on le dit.

      Répondre
  7. Magnan

    Bravo !!! Enfin quelqu un qui parle français ! Et oui l éthologie est une science d étude du comportement et non une méthode de dressage . Car que cela plaise ou non a partir du moment ou l on demande au cheval d obéir : c est du dressage !!!! Et on peut tout a fait trouver des barbares dans les pseudo ethologues équin , ou des personnes formidables …. Je suis vétérinaire équin et je croise les deux ….
    Encore bravo pour ce texte , fan de Conrad lorenzt j ai beaucoup apprécié !

    Répondre
  8. morgane

    Votre article devrait être publié dans tous les magazines spécialisé, il est exceptionnel !!! Bravo je partage un max!

    Répondre
  9. Mara

    Bonjour Virginie,

    Je suis Oh combien d’accord avec votre article ! Y en a marre de ces centres équestres qui se prétendent “éthologique”. Mais qu’ils regardent dans le dico.

    “éthologiste , éthologue : n inv personne s’occupant d’éthologie, spécialiste de l’étude scientifique des comportements des espèces animales dans leur milieu naturel ”

    Trop de gens croient aussi qu’un cheval “DOIT” être monté… Personne n’a compris que j’arrête de monter mon cheval pour soulager son dos, atteinds d’arthrose. C’est un beau cheval fougueux, et tout le monde de ressasser : c’est dommage de pas le monter, il en a besoin (grgrgr). Mon cheval maintenant est dans une pension super, dans des prés de plusieurs hectares, et vit en troupeau. Je le laisse tranquile, et son athrose le laisse tranquille. Il a la vie qu’il mérite, à défaut de pouvoir être en liberté. il peut galoper, il a son troupeau, et peu avoir autant que possible un comportement normal de cheval. Le soir il est rentré dans un paddock commun, avec son troupeau.

    Non, comme vous le dîtes, un cheval n’a pas “besoin” d’être monté..

    Ma fille aimerait beaucoup apprendre à monter. Mais jusqu’à présent, je n’ai pas trouver de club suffisamment respectueuse du cheval pour lui faire suivre des cours. Les chevaux passent avant tout. J’ai connue un club western qui prétendait aussi, comme tant d’autre, respecter le cheval, donner des cours par passion du cheval, blablabla. Mais arriver là, c’était une toute autre chanson : les chevaux ne sortaient de leurs boxs que pour aller directement a la carrière. (pas de pré du tout), les élèves ne devaient d’ailleurs meme pas enlever l’harnachement, la pauvre bete gardait filets et selle sur le dos en attendant l’élève suivant, et ce dans le box, sans surveillance. Un des chevaux venait de voir l’osthéo, mais qu’à cela ne tienne, allez hop, au boulot !! le pauvre cheval était pousser au galop et souffrait, de toute évidence !! Les club de qualité sont trop rare hélas, en western comme en classique. . Celui ci a été bien sur laisser tomber sur le champ !

    Virginie, dommage que vous ne donniez pas de cours d’équitation :-)

    Bonne journée !

    Répondre
  10. isabelle

    Equitation ethologique? Qu’est ce que cela veut dire? Je ne comprend pas, l’équitation, je vois, l’éthologie je vois mais …l’équitation éthologique??????????

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publi)