Episode °5 sauvetage de chevaux, 1er stage et fin.

Je vais commencer avec l’histoire d’un vieux monsieur qui faisait de son mieux pour accueillir des chevaux maltraité chez lui depuis de longues années.

Linda reçoit un coup de téléphone et apprend que le pauvre M. George Smith est décédé d’un cancer.
Les plus mal en point de ses chevaux sont désormais orphelins et personne ne veux d’eux. Linda se dévoue une fois de plus et nous voilà en train d’attendre au petit matin, le camion de transport qui amène les 3 poneys et 2 juments, la troisième jument n’ayant pas voulu monter dans le camion…
Leur arrivée se fait dans le calme et nous découvrons leur états. Les juments et un poney ont l’air en forme mais les deux ponettes ne sont pas belle à voir.
Amaigries et fatiguées elles demanderons un sérieux suivi vétérinaire. Le poney mâle est quand à lui en pleine forme et terriblement mal éduqué!
L’une d’entre elle a les pieds complètement déformés, dû à un manque de soins évident et à une immobilité forcée. Ses sabots se sont recourbés en “babouches” et l’empêche de marcher, lui causant des souffrances insupportables. Linda font en larme… On a du pain sur la planche.
Après visite du vétérinaire, du dentiste et du maréchal et après avoir constaté leur état de santé, le bilan est mitigé, une des jument n’a plus de molaires et ses incisives sont complètement déformées, elle sera abonnée au céréales broyées pour un bon bout de temps.
Et la ponette brune est en si mauvais état que je conseil vivement à Linda de lui abréger ses souffrances. Ce qu’elle ne fera qu’une fois avoir tout tenté et passé de très longues journées auprès d’elle. Une manière de lui montrer que nous ferions tout pour la soulager et la soigner avec amour avant qu’elle ne parte au Paradis des chevaux…
Je me devais de vous montrer cette photo.
Une heure après l’avoir enterrée dans la propriété, tout les chevaux ayant accès à ce parc sont venu se recueillir sur sa tombe pendant 10 minutes.  Je vous jure. Je ne vous raconte pas les émotions avec Linda pendant ce moment incroyable. Adieu petite Ponette courageuse…
Mais j’ai aussi fait de superbes rencontres comme celle de Colleen O’Brien, une femme passionnée pour la cause
des Brumbies, les chevaux sauvages d’Australie.
Collen se démène pour essayer de les sauver de la boucherie et leur trouver un bon foyer. Elle met un point d’honneur à les préparer au contacte de l’homme chez elle, dans les meilleurs conditions puis de les vendre (à un prix symbolique) non débourré. Car pour elle, c’est à ce moment que la relations de confiance s’opère le plus, à eux alors, de s’en occuper avec son aide, bien évidement.
On a déjà des projets de travail ensemble dans le but d’améliorer la réputation de ces petits chevaux sur ce splendide continent.
A suivre…!
J’ai donné quelques cours aux alentours mais le cas de Noemi et Salty m’a particulièrement touché.
Cette jeune fille prenait des cours avec son nouveau cheval réformé des courses et tout allait bien pendant des mois, jusqu’au jour ou Salty s’est mit à sauter un peu sur lui même lors d’une leçon. La jeune fille n’a pas eu peur et est descendue rapidement pour le calmer alors que sa prof paniquait.
Depuis ce jour ses deux entraineurs lui ont dit de se débarrasser de Salty car il était fou et dangereux….
Désemparée elle a appris ma présence et m’a demandé de lui venir en aide pour avoir mon avis sur l’état physiologique de son cheval. Rien d’alarmant à part qu’à mon avis ils lui avait appris (malgré eux) à faire le fou en lui mettant de la pression depuis le sol (style longe) après 1heure de travail il était sage comme une image et cherchait à bien faire.
Je lui ai donc conseillé de continuer seule!! Bien évidement sous la surveillance de son père présent lors de la séance et très attentif. Elle était euphorique!
J’ai hâte de les retrouver pour voir leur évolution sans professionnels apeurés!!!  ;-)
Et un clin d’oeil à Gill, vous vous souvenez d’elle? Elle m’a bien suivie dans mes approches de Chicco et de la pouliche Rosie (voir épisode 4). Et bien, on a été chercher ensemble un autre cheval qui partait à l’abattoir après de longues années au services de l’être humain et de ses envies de parieur… Elle met en place avec lui une relation basée que sur ce que je lui ai enseignée et elle est aux anges. Même si il est immense et qu’elle est minuscule!!
Mais Chicco me direz vous? (pour ceux qui suive) Et bien, le travail de remise en confiance avance à grands pas. Mais sur un fils de soie. Ce nouveau rond de longe nous apporte sécurité et confort. Merci à Charly de nous le mettre à disposition et pour sa précieuse aide!
Chaque jour je découvre un nouveau traumatisme!
Je dois avouez n’avoir pas souvent eu de cas aussi grave, il est totalement brisé. Même sa langue a une gigantesque cicatrice… Ce cheval m’apprend beaucoup. Il continue de frapper fort avec ses postérieurs lorsque j’essaye de les soulever uniquement. Mais donne très bien les antérieurs (ce fut très difficile) et accepte les pressions du licol et d’une sangle (pas évident due à son passé comme cheval de rodéo). Mon travail avec lui consiste surtout à “nettoyer” ses traumatismes et il y en a beaucoup… J’aimerais avoir plus de temps… Mais je part bientôt et il doivent au moins être capable de l’attraper et de lui donner les soins de base. C’est choses faite. C’est maintenant à Inger sa propriétaire de construire tranquillement une relation de confiance avec lui. Un vrai challenge pour cette femme hyper active et pas très patiente. Bravo Inger!
A suivre pour sûr!!!!
L’idée d’organiser un stage d’une journée comme initiation à mon travail et à ma philosophie m’est venue dans le but de récolter des fonds pour aider Linda à payer ses factures vétérinaire et de maréchalerie pour les nouveaux rescapés.
On a donc organisé un stage en seulement une semaine! Les gens, dont de nombreux professionnels, y ont participé avec intérêt et même Colleen est venue avec 2 des ses Brumbies!  Merci pour ta confiance Colleen! Le soleil était lui aussi de la partie après une absence de 2 semaines!!! Quel succès!
Ce stage était mon premier en Australie mais a déjà fait des petits, car j’ai maintenant une demande grandissante et déjà 3 stages organisé en octobre prochain là bas!
(Plus 2 autres en Nouvelle Zélande…!)
Le but de mes stages est avant tout d’apprendre à “déposer les armes” le temps d’une journée et de ne rien chercher à démontrer ou à prouver.
On enleve les diverses pressions ( exercices, matériels…) à tout les chevaux présent pour l’occasion et on les écoute!
Grace à cette première approche énormément de solutions arrive déjà!! (prochain stage en Suisse le 12 juin dans le Jura!)
Le but est de recommencer notre relation au cheval sur une base plus équitable et plus respectueuse de ses besoins. Laissons le s’exprimer! Qu’essaye t il de nous dire, parfois depuis des années… J’ai donné de nombreux stages dans ma vie, sur mes méthodes de dressage, gardant toujours avec moi l’importance de respecter ses besoins et son comportement naturel… mais je commence à me rendre compte que je ne leur laissait pas réellement le choix. Peut être déjà plus que certains, mais pas assez…
Il n’y a pas une journée de ma vie ou je suis certaine de ce que je fais “pour eux”. Jusqu’à maintenant je le faisais pour satisfaire ma clientèle… bien avant de les satisfaire eux.
Que se passerait il si demain vous montiez votre cheval sans aucune contrainte? Que se passerait il si vous décidiez, l’espace d’une journée, de ne pas le tenir, l’attacher ?
Que se passerait il si demain vous montiez votre cheval sans aucune contrainte? Que se passerait il si vous décidiez, l’espace d’une journée, de ne pas le tenir, l’attacher ?
Ma vision du dressage en liberté commence là. Bien sûr je met encore les chevaux sous contraintes, bien sûr je continue à satisfaire mon plaisir personnel en leur demandant des exercices égoïstement, mais je le fais consciemment .
Je ne cherche pas à me convaincre qu’ils adoooooore ça. Mais au contraire je vais redoubler d’imagination pour leur rendre ces moments intéressant et le plus agréable possible.
Et croyez moi c’est du boulot. Et c’est ma motivation. Pouvoir dire un jour que mon cheval aime être avec moi réellement!
Voilà, j’en ai trop dit ou pas assez…
Mais je travail actuellement sur les films! Alors rendez vous sur mon site pour plus d’histoire et de vidéos.  En attendant je retourne là bas en Octobre pour continuer à former Inger, Gill, Charly , Colleen, et Linda!
En cadeau d’au revoir ils m’ont offert Troy! C’est à présent mon petit cheval Australien. Ils savaient que je reviendrais pour lui!!!! Pas fou l’équipe! ;-)
Alors voilà. C’est fini pour aujourd’hui… Merci à vous pour m’avoir lu, merci aux chevaux de me donner leur confiance merci à Linda et son mari pour leur accueil et merci à la vie d’être si généreuse avec moi et de m’avoir permis de rentrer saine et sauve de ce fantastique voyage.
Esh Pewa…
Virginie

3 Responses to “Episode °5 sauvetage de chevaux, 1er stage et fin.”

  1. Fabrice Jaggi

    Wouaw, j’adore vos voyages, vos vidéos. Ce que vous faîtes est vraiment incroyable, un grand bravo !

    fabrice Jaggi
    la sarraz

    Répondre
  2. Claire-Anne

    Ce que vous faite est vraiment fantastique ! J’espère que dans quelques années je pourrais dresser mon futur cheval avec vos méthodes de dressage libre ! =D

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publi)