Australie 2013

Histoire de chevaux…

Andi et Navajo:

Andi Tyndall récupère des Brumbies (chevaux sauvages Australiens) capturé l’état du “Northern Territory”. Elle accueille des jeunes d’environ un an, car ils sont plus facile à domestiquer et moins traumatisé par leur capture que les adultes.

Elle m’a demandé de l’aider à se former pour encore mieux respecter leurs besoins. Nous avons donc travaillé avec Navajo, un jeune étalon de 2 ans extrêmement peureux et gravement traumatisé par les humains.

Ils nous aura fallut au moins 1 semaine pour lui mettre un licol sans brûler les étapes nécessaires. Il a fallut d’abord entrainer sa “maîtrise émotionnelle” puis “nettoyer” l’énorme  couche de traumatisme et les habitudes de peur et enfin lui apprendre à faire confiance et accepter le licol et nos mains… Je leur ai donc enseigner le principe du Yo yo! Un jeu magique qui permet de toucher un cheval sauvage sans force ni cordes. Un jeu de confiance.

A la fin de nos séances, Andi et Navajo jouaient ensemble et Navajo touchait Andi pour qu’elle s’éloigne, petit à petit il prenait confiance car il menait le jeu. Il ne subissait plus nos pressions il les contrôlait ! Andi avait le sourire au lèvre et Navajo voulait toujours plus de jeu!

Je pouvais donc les laisser jouer ensemble pour les prochaines semaines, depuis Andi m’a dit qu’elle avait pu grâce à ces jeux, faire monter deux de ses plus rétifs chevaux dans son van et caresser un autre “bébé” avec beaucoup de plaisir et quasi plus d’appréhension.

Cette photo résume bien l’idée du jeu et la confiance grandissante de Navajo et d’Andi.

 

Angela et Bella:

Angela est un femme qui aime ses chevaux! Elle possède de magnifique Frison des lusitaniens et Bella. Une jument pie qui pose des problèmes relationnel évident. Les oreilles couchées en permanence et cherche à fuir notre contacte en permanence.

Elle me demande de l’aider elle et Bella. Je n’ai qu’une semaine mais Angela est enthousiaste et très appliquée! Je commence donc par le commencement; la laisser s’exprimer ! Lui laisser dire non et cela autant qu’elle en a besoin. Heureusement Angela a du temps et une grande confiance en moi. Bella étonnée de notre calme malgré ses “humeurs” se calme finalement assez rapidement et commence à nous montrer ses oreilles.

Petit à petit nous lui réapprenons le licol, la longe, le montoir et le contacte de nos jambes qui la rendait furieuse.

Je dois aussi “nettoyer” ses mémoires de douleurs au niveau des ovaires. Le lendemain c’est un autre cheval, calme, enjoué et oreille en avant toute! Angela et moi sommes aux anges!

 

 

 

Ensuite Angela insiste pour la monter pendant que je suis encore là, je trouve l’idée un peu trop rapide pour Bella mais elle a raison, il faut juste redonner confiance jusqu’au bout de ce qui avait été “cassé”. Bella est enfin détendue, Angela rit et moi je peux continuer ma route…

 

 

 

 Lucille et Oscar:

Lucille me demande si elle doit déplacer son cheval ou si je peux me déplacer jusqu’à eux, ils se trouvent sur la côte sud, plus précisément sur la “Great Océan Road” cela me ferait du bien de mettre mes pieds dans l’océan… je viendrais!

Une fois les pieds trempé nous voici auprès d’Oscar, il s’est blessé l’antérieur gauche et refuse désormais qu’on lui touche ou prenne cette jambe. Lucille sent qu’ils se fâchent tout les deux et aimerais savoir comment s’y reprendre afin de pouvoir poursuivre les soins sans bagarre.

Je passe donc 30 minutes a caresser Oscar, à lui donner des massages, je lui apprend aussi à me respecter car il a tendance à nous marcher dessus… Lucille se demande ce que je fabrique depuis déjà une demi heure que je m’occupe de son cheval et je n’ai jamais approché sa jambe malade. Mais pour moi la jambe malade n’a rien a voir là dedans, il faut juste rétablir de la confiance et de l’affection. Pour le prouver à Lucille je m’approche de l’antérieur souffrant qu’à la toute fin de mon travail, je lui demande “poliment” et il me la donne sans soucis.

 

Maintenant à elle de jouer, je lui apprend a prendre correctement un pied sans tirer, pousser ou agripper … elle s’en tire à merveille même si elle a du avouer qu’en étant si inconfortable avant, elle comprenait pourquoi Oscar ne pouvait plus aimer cet exercice!

Une séance suffit largement pour ces deux là!

Merci Lucille et Oscar pour votre confiance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Inger avec Chanel et Dino:

Inger à déjà fait un bout de chemin avec moi l’année passée avec son cheval sauvage nommé Chicco.

Elle à déjà bien progressé pour ce qui est de donner plus de temps au cheval, mais elle avait un peu oublié de se donner surtout du temps à elle lorsqu’elle se trouve avec eux. Inger ayant très envie de continuer les cours avec moi, je me suis donc lancée dans les cours ” d’éveil” ce n’est que du bonheur mais c’est aussi souvent un coup de massue sur la tête. Après 2 ou 3 cours avec chaque cheval, elle les voit déjà changer mentalement et physiquement.

Je lui donnerai même un cours “sur le cheval” sans aucun liens matériel. Un retour au source et à l’essentiel, le calme et l’équilibre. A la fin de cette leçon Dino ne répond plus qu’à un très subtile changement d’équilibre d’Inger pour avancer, tourner, s’arrêter et reculer! Le sourire sur son visage en dit long sur l’envie de découvrir plus encore cette nouvelle manière d’être “sur un cheval”…

Je la laisse sur une excellente impression histoire qu’elle me rappelle pour la suite l’année prochaine!! ;-)

 

 

 

 

 

 

 

Susan, Gandalf et les autres!

Susan m’avait demandé de l’aide l’année passée pour une jument nommée Sally et bien, ayant revu sally je peux vous dire qu’elle s’est vraiment bien débrouillée! Sally est maintenant câline et proche de nous. Le troupeau de Susan s’est légèrement agrandi depuis… Elle m’a donc “engagé” deux jours pour résoudre de multiples questions et entre autre, éduquer son poulain de 8 mois au licol pour la 1ère fois, redonner confiance à sa mère craintive et demander à Gandalf ou il en était dans son chemin de vie…

Il n’aura fallu que 3 petites séances de 20 minutes pour que ce grand bébé nous suivent avec le licol en bouche pour plus de jeu! Nous étions morte de rire, alors on le lui remettait puis attachions la longe, à lui de trouver la solution! Il en redemandait encore…

 

le 2ème jours il y avait plus de monde pour participer au cours alors tout le monde a du essayer d’approcher la jument noir et de s’essayer au yoyo game.

 

 

 

 

 

 

 

Susan qui est une personne très active, devait rester sans bouger pendant que les autres allaient chacun leur tours essayer d’approcher et de toucher la jument noir, j’envoyais Susan en dernier, elle y alla en prenant son temps, la jument la laissa la caresser, le corps des deux côtés , les jambes et lui donna même les antérieurs, grande première pour elles deux. Mais le plus beau c’était le sourire de Susan en train de faire quelque chose qui d’habitude la stressait.

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite nous avons tous dit au revoir au vieux Gandalf qui m’avait dit auparavant qu’il souffrait trop. Un moment rempli d’émotions surtout lorsque  qu’il est parti les chevaux ont tous galopé une foulée! Puis ils se sont tous retourné à l’opposé du lieu ou le corps de Gandalf reposait, je demandais à Susan pourquoi ils regardaient tous là bas, elle me répondit que c’est la qu’il vivait avec son vielle ami. C était magnifique. Journée émotions.

Bonne route Gandalf.

2 Responses to “Australie 2013”

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publi)